Nos pensées créent nos émotions

La Thérapie Comportementale Emotivo-Rationnelle*, TCER, a été fondée par Albert Ellis, docteur en psychologie. Le principe qui la sous-tend est simple :

Nos pensées créent nos émotions

Elle est le socle de la thérapie d’impact, raison pour laquelle je m’y intéresse particulièrement.

Nous pensons souvent que nous sommes les victimes de nos émotions, qu’elles sont produites par l’extérieur. En réalité, ce n’est pas l’évènement qui crée l’émotion, c’est ce que l’on se dit sur cet évènement qui la crée. Vous ne me croyez pas ?

Exemple : si un inconnu dans la rue vous dit « T’es moche », comment vous réagissez ? Colère parce que pour qui il se prend, c’est quoi ce manque de respect ? Tristesse parce que vous trouvez que vous êtes moche et que cet inconnu vient vous le confirmer ? Amusement, parce que vous trouvez ça drôle que quelqu’un sorti de nulle part fasse une remarque pareille ? Indifférence, parce que cette personne doit avoir un problème pour avoir envie d’insulter gratuitement les autres ?


Posez la question autour de vous. Vous verrez que pour un même évènement, il y a des réactions différentes. Bien sûr, il y a souvent une majorité de personnes qui réagira de la même manière, mais il y aura toujours des personnes pour réagir autrement. C’est bien la preuve que ce n’est pas l’évènement qui crée l’émotion, mais ce qu’on se dit à propos de cet évènement !

Donc, vous êtes responsable de vos émotions. Les autres ont une influence, ils sont responsables de ce qu’ils font et de pourquoi ils le font, mais vous êtes responsable de la manière dont vous le vivez. Est-ce que ça veut dire pour autant qu’il faut vous laisser insulter ou maltraiter par vos proches ? Non ! Surtout pas ! En TCER, on ne cherche pas à créer des émotions positives. On cherche des émotions fonctionnelles : la colère saine est une émotion fonctionnelle mais la rage est dysfonctionnelle.

Le but est de faire redescendre la pression émotionnelle afin de mieux réfléchir. Cela se fait en mettant à jour nos croyances irrationnelles. Albert Ellis les a rassemblées en quinze croyances irrationnelles générales, puis il a conclu qu’il était possible de les regrouper en seulement trois. Je trouve intéressant de partager tout de même cette douzaine, que vous pourrez retrouver sur ma page Facebook, sur Instagram, ou dans le livret qui est en cours de création

Une fois la croyance irrationnelle identifiée, il faudra la contester. Oui, contester cette croyance avec soi-même. Et pour finir, rajouter une croyance rationnelle et efficace, au plus proche de la réalité.

Exemple : Je dois absolument réussir mon examen ! -> irrationnel

J’ai très envie de réussir mon examen, c’est important pour moi, et, si j’échoue, je serai déçu(e) et triste, mais je pourrais le surmonter. -> rationnel

La méthode est détaillée dans le livret gratuit sur la page Téléchargements.

Avec la TCER, vous reprenez le pouvoir sur vos émotions.

Vous devenez capable d’affronter les situations difficiles et de profiter des situations agréables.

Lors de mes séances de thérapie d’impact, j’enseigne régulièrement la TCER, ce qui permet de travailler sur soi en autonomie.

Alors, prêt(e) à reprendre le pouvoir sur vous-même ?

 

*Vous trouverez la théorie comportementale émotivo-rationnelle nommée dans les livres en français « thérapie rationnelle émotive » ou « thérapie émotivo-rationnelle ». Si Albert Ellis, fondateur de cette approche, a écrit près de 60 livres, seuls trois ont été traduits en français et ils ne sont pas à jour. Il l’a d’abord appelée Thérapie rationnelle, puis Thérapie émotivo-rationnelle et pour finir, Rational Emotive Behavioral Therapy, soit Thérapie Comportementale Emotivo-Rationnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.